IMG_1500_2_edited.jpg

PHILIPPE AMROUCHE EST NÉ EN 1966, IL VIT ET TRAVAILLE À ANGOULÊME.


Les peintures de Philippe Amrouche forment des gammes et des danses où les espaces peints virevoltent en association de lignes cadencées. Une dynamique progresse dans des effusions, des balancements d’une grande musicalité. Dans ses livres de dialogue, il réinvente sans cesse ses partitions peintes et c’est, selon lui, ses amis poètes qui déplacent sa propre conception artistique. Il répond à leurs inflexions, à leurs visions. Ses variations laissent libre cours à une danse de la vie, une danse de l’encre énergique qui fait constamment écho à l’échange actif et affectif qu'entretient le peintre avec la poésie. Nous suivons ainsi le mouvement de vies complices, dans une même clameur, dans une nécessité de partage. Cette dimension textuelle, sonore qui manque à la peinture, le peintre tente de la restituer en mouvement. Poésie et peinture vont se regarder, s’entreregarder. Alors reste seulement l’enlacement prenant corps avec l’altérité dans la méditation de l’autre.  Il nous convie à une beauté sans cesse renouvelée et d’une grande pureté. Comme lui écrit Claude Margat : « plus pur est le désir, plus beau son chant ». Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections publiques et privées.

   photographie : ©Denis Faye 

  • Instagram